Réduction mammaire

Une poitrine pleine et galbée est symbole même de féminité. Quand la poitrine est cependant trop forte, cela peut être un réel handicap. Les femmes menues en particulier se plaignent de douleurs aux épaules et aux dos, certains cas mènent même à l’hernie discale. Les bretelles du soutien-gorge tailladent la peau, irritations cutanées et eczéma sont fréquents. Une poitrine trop volumineuse limite le cadre des activités sportives. De plus, il n’est pas rare que les femmes concernées par ce problème ressentent une certaine honte vis-à-vis de leur corps. Une réduction mammaire peut donc entraîner, simultanément, une amélioration de l’état physique et du moral de la patiente.

Déroulement d’une réduction mammaire

Lors d’une réduction mammaire, l’excès de graisse et la peau excédante sont enlevés. L’opération a lieu sous anesthésie générale. Dans un premier temps, une incision est faite dans le pli du sein et autour de l’aréole ainsi qu’une section verticale. L’aréole est sans séparation légèrement repositionnée vers le haut, pour être au centre du nouveau sein, de forme plus réduite. La quantité à retirer et la forme de sein souhaitée sont convenus au préalable, lors de la consultation.

Après l’opération, la patiente passe la nuit en clinique, car les plaies doivent être drainées pour évacuer le sang et les liquides libérés lors de l’opération. On lui pose un bandage qui sera remplacé, dès le lendemain, par un soutien-gorge de contention visant à maintenir et à délester la poitrine. Il sera, dès lors, porté pendant quatre à six semaines, jour et nuit. En outre, un traitement intense avec application de crème sera nécessaire pour permettre une bonne cicatrisation presque invisible plus tard. L’importance des visites de contrôle régulières est à souligner, elles sont impératives pour contrôler le bon déroulement de la cicatrisation. En fonction des progrès et de l’évolution du post-opératoire, suite à l’avis favorable du médecin, la patiente pourra, 15 jours après, reprendre son activité professionnelle.

Dans certains cas de grande restriction fonctionnel ou physique, l’opération est prise en charge. Renseignez-vous auprès de votre caisse d’assurance maladie.

Type d’intervention Anesthésie générale
Durée de l’opération 90 à 120 minutes
Temps de convalescence 14 jours
Hospitalisation 1 à 2 nuits